> Réalisations > Syndicat de l’Orge

Surveillance des eaux en milieu naturel

 

Huit stations de mesures pour le syndicat de l’Orge

Le Syndicat mixte du bassin supérieur de l’Orge (SIBSO) était un établissement public de coopération intercommunale qui regroupait 23 communes. Basé à Ollainville (91), le syndicat intervenait sur le bassin versant de l’Orge, de la Renarde et de la Rémarde, pour un linéaire total d’environ 130 km.

Il est devenu Syndicat de l’Orge, de la Rémarde et de la Prédecelle depuis le 1er janvier, suite à un regroupement.

 

La crue de mai-juin 2016 sur le bassin de l’Orge a confirmé l’importance de disposer de données hydrométéorologiques fiables en temps réel, afin d’organiser les moyens d’intervention en cas d’inondations par débordement de cours d’eau. La possibilité d’anticiper ces événements est également un atout pour les acteurs en charge de la protection des biens et des personnes.

 

A l’initiative des élus du syndicat, François Charpentier (ingénieur chargé de prévention inondation) a effectué l’étude du bassin et du projet d’instrumentation, initiés en 2017.

 

L’instrumentation de huit points de mesures a été réalisée par la société SEMERU, surveillant des hauteurs d’eau, des hauteurs-débits et des précipitations salon les situations. Chaque point de mesures est équipé d’une station d’acquisition LNS. Des capteurs piézométriques SNA et radars CR4-20 mesurent les hauteurs, et des pluviomètres PLV1000 mesurent la pluviométrie.

Chacune des stations envoie ses données et informations au système de supervision développé par la société SEGI, en utilisant un modem GPRS/3G. La faible consommation des matériels PARATRONIC a permis l’installation de ces points, en autonomie totale (batterie), tout en rapatriant les données toutes les heures en période normale et toutes les 15 minutes une fois le seuil d’alerte dépassé.

 

Le système de supervision permet un affichage en direct des mesures sur le site internet du syndicat, à destination des intéressés.

A terme, cette opportunité d’accès à des données nouvelles sur l’Orge amont sera le point d’appui d’un réseau d’alerte, à l’image de ceux déjà mis en place par d’autres collectivités sur les réseaux hydrographiques non-surveillés par les services de l’Etat.

 

De plus, les données obtenues auront ensuite vocation à être validées et bancarisées de façon à constituer à la fois des références pour améliorer la connaissance du bassin versant et disposer de données fiables pour le calage de futurs modèles hydrauliques et hydrologiques.

Le produit utilisé

 

LNS

Stations LNS

 

Les stations d’acquisition LNS ont spécialement été développées afin de répondre à ce genre de problématique : surveillance des milieux naturels sensibles par capteurs, bancarisation et transmission des données, déclenchement d’alertes…

 

D’autres réalisations qui pourraient
vous intéresser

 

Station hydrologique SABI36 sur un pont
Une station hydro à Sainte-Sévère pour le SABI36

Installation d’une station hydrologique au croisement de plusieurs affluents de l’Indre pour le SABI36 à Sainte-Sévère-sur-Indre : LNS, capteur de niveau, caméra de levée de doute, superviseur web.

ADELIE dans la presse : France 3 au SDIS 72

Reportage France 3 : Mise en place du Système ADELIE pour la surveillance des feux de forêt dans la Sarthe (72).

Mesure de niveau d’eau par capteur radar NRV à l’usine de traitement de l’eau de Bellejouanne
Mesure de niveau d’eau à l’usine de Bellejouanne

Installation d’un système de mesure du niveau d’eau dans l’usine de traitement d’eau potable de Bellejouanne.