> Réalisations > SUEZ Eau France – Bishwiller

Cycle de l’eau

 

Autosurveillance des réseaux sur le territoire de Bishwiller

Suites aux contraintes réglementaires concernant l’auto-surveillance des déversoirs d’orages, confirmés par l’arrêté du 21/07/15, les organismes en charge de l’assainissement sont contraints de surveiller en continu leurs réseaux (suivant la charge de pollution en amont des déversoirs).

Dans le cadre de cette directive, la Communauté d’Agglomération de Haguenau – Territoire de Bischwiller et le SIVOM du bassin de l’EHN ont chacun mandaté le Bureau d’étude BEREST (M. Xavier GRANDJEAN) pour étudier leur réseau, définir les besoins et rédiger un cahier des charges en vue de marchés pour instrumenter leurs installations.
Après la phase d’études, et afin de pouvoir remonter l’information quotidiennement sur leur système de télégestion, BEREST a décidé de préconiser un système de télégestion équipé de capteurs radars.

 

La mesure via un système radar a été préconisée du fait de sa fiabilité et de sa grande précision de mesures. En effet, la mesure des surverses nécessite un équipement des plus précis, afin d’être au plus proche de la réalité lors des déclarations annuelles. Afin de diminuer le coût d’installation des systèmes, certains points ont été prescrits avec des loggers communicants, autonome aussi bien en énergie que par leur mode de communication.

 

 

 

Ce type d’équipement induit plusieurs problématiques : l’autonomie du système (la durée de vie de la batterie en fonction de la consommation d’énergie, notamment lors des acquisitions), la standardisation du matériel (mesures dans le déversoir, mais aussi en extérieur, pour affiner le calcul des débits de rejet, qui va varier en fonction du niveau du milieu récepteur), l’encombrement du capteur et sa praticité d’installation dans le réseau.

Fort de son expérience, l’unité SUEZ EAU FRANCE de Bischwiller, et son Service Informatique Industrielle et Automatisme de Creutzwald (M. Thibault JESSON, Patrick PHILLIP et Patrick MALLINGER), décide de répondre à l’appel d’offres en proposant des systèmes d’acquisition et de transmission autonome équipés des radars PARATRONIC.

Le radar CR 4/20 répond en effet à toutes les problématiques décrites ci-dessous :

 

  • Son très faible encombrement en hauteur et son système de mise à niveau automatique le rendent très facile à installer : zone morte de l’emprise verticale > 30 cm (correspondant à la hauteur totale du capteur + zone aveugle), système de correction d’assiette automatique de +/- 10° ;
  • La fréquence d’émission utilisée est dans la plage 24,05 à 26,5 GHz, conforme à la norme EN 302729-1/2 (2011-05), qui permet une utilisation en extérieur, avec une couleur qui lui permet de se fondre dans la végétation et de moins dénaturer l’esthétique du milieu ;
  • Une consommation d’énergie la plus basse de sa catégorie (temps de chauffe de 2 s, temps minimum de 1 s pour la mesure) qui permet d’augmenter grandement l’autonomie et la durée de vie du système.

La qualité de l’offre, aussi bien sur le volet technique qu’économique, a permis à l’unité SUEZ Eau France de Bischwiller, de satisfaire totalement aux cahiers des charges et de remporter ces deux marchés. Comme demandé par les maitres d’ouvrages, l’installation s’est déroulée en très peu de temps, en fin d’année 2016.

Le produit utilisé

 

 

Radar CRUZOE

 

Les radars CRUZOE peuvent s’utiliser aussi bien en extérieur qu’en réseaux. Leur précision et leur pleine échelle large (jusque 30 m) répondent tout à fait aux exigences de l’arrêté du 21 Juillet 2015 quant à l’autosurveillance des systèmes.

 

D’autres réalisations qui pourraient
vous intéresser

 

EPAGE Sud-Ouest Mont Ventoux
Surveillance nationale des crues
Surveillance des gorges de l’Arly