> Réalisations > Département de la Côte d’Or

Surveillance des eaux en milieu naturel

 

13 stations de mesures hydrométriques

Le Département de la Côte-d’Or se caractérise par sa situation géographique particulière en tête de trois grands bassins hydrographiques : Loire-Bretagne, Seine-Normandie et Rhône-Méditerranée.

Ces trois grands bassins hydrographiques sont constitués de :

 

  • 16 bassins versants alimentés par de nombreux petits cours d’eau fragilisés par leur taille, du fait des étiages et/ou des pressions engendrées par les activités humaines,
  • 6 unités hydrogéologiques aux ressources de faibles ampleurs, très sensibles aux pressions polluantes et réactives aux sécheresses.

 

Le Département réalise un suivi qualitatif et quantitatif des eaux souterraines et superficielles. Ce réseau patrimonial, débuté en 1994, permet d’affiner la connaissance de l’état des ressources en eaux et des milieux aquatiques.

Aujourd’hui le réseau comporte plus de 200 points de suivi, dont 170 pour le suivi qualitatif et 30 pour le suivi quantitatif. Ces suivis sont subventionnés et font l’objet de convention de partenariat avec les Agences de l’Eau.

Le réseau quantitatif est constitué de 17 piézomètres mesurant les niveaux des principaux aquifères et de 13 stations hydrométriques. Il s’agit principalement d’évaluer les débits des cours d’eau et les niveaux des nappes.

Les données sont enregistrées tout au long de l’année, à des pas de temps variables, allant de quelques minutes à une heure selon la configuration du point et les besoins de l’étude.

Les données sont relevées au cours de visites régulières (toutes les 4 à 6 semaines) ou télétransmises directement. Les stations LNS de PARATRONIC, équipées de capteurs piézométriques SNA ou de radars CR420, ont étés choisies pour assurer l’acquisition des mesures de niveau des cours d’eau et le rapatriement de données (modem GSM/GPRS/3G).

Les suivis sont sous-traités à un prestataire extérieur (M2E) pour les eaux superficielles et au BRGM pour les eaux souterraines.
Les données collectées sont vérifiées, formatées et déposées dans les banques nationales de données : dans ADES pour les eaux souterraines et dans la BANQUE HYDRO pour les eaux superficielles.

Le produit utilisé

 

LNS

Stations LNS

 

Les stations d’acquisition LNS ont spécialement été développées afin de répondre à ce genre de problématique : surveillance des milieux naturels sensibles par capteurs, bancarisation et transmission des données, déclenchement d’alertes…

 

D’autres réalisations qui pourraient
vous intéresser

 

Station hydrologique SABI36 sur un pont
Une station hydro à Sainte-Sévère pour le SABI36

Installation d’une station hydrologique au croisement de plusieurs affluents de l’Indre pour le SABI36 à Sainte-Sévère-sur-Indre : LNS, capteur de niveau, caméra de levée de doute, superviseur web.

ADELIE dans la presse : France 3 au SDIS 72

Reportage France 3 : Mise en place du Système ADELIE pour la surveillance des feux de forêt dans la Sarthe (72).

Mesure de niveau d’eau par capteur radar NRV à l’usine de traitement de l’eau de Bellejouanne
Mesure de niveau d’eau à l’usine de Bellejouanne

Installation d’un système de mesure du niveau d’eau dans l’usine de traitement d’eau potable de Bellejouanne.